5 idées pour les tapis de motricité fine

Que faire avec les tapis de motricité fine ? Voici des petites idées…

N’hésitez pas à les modifier, les adapter, vous en inspirez pour finalement créer une activité qui vous correspond !


Lors d’un bilan

Ce tapis peut-être très utile pour permettre d’observer les compétences et les stratégies des futurs patients lors de bilan. A vous de décider en amont si vous donnez des consignes avant les manipulations, ou si, au contraire, vous souhaitez les observer dans leur exploration spontanée. A vous aussi de choisir si vous leur demander de réaliser toutes les cases, où juste certaines plus pertinentes… Comme pour tout matériel, il s’adapte vraiment à vos besoins en terme d’observation pour les bilans de motricité fine.    


Pour diminuer les angoisses et troubles du comportement

Le tapis de motricité fine peut aussi faire office de tapis pour diminuer les troubles de l’attention, les angoisses ou même les troubles du comportement. Il peut aider à focaliser l’attention en proposant un exutoire moteur aux tensions et désirs de mouvement en encourageant la manipulation et un bien être tactile. Un peu comme sur le principe de Snoezelen©,  le tapis favorise l’exploration sensorielle et donc la relaxation et la détente pour les enfants, les adultes et même les personnes âgées.


Dans un travail sur l’autonomie à l’habillage

Pourquoi ne pas l’utiliser pour un travail spécifique autour de l’autonomie et des praxies d’habillage ? Après un travail en amont autour des différentes pinces et de la régulation tonique (idées d’activités pour stimuler la motricité fine) , il peut servir de « mise en situation » plus réelle pour les patients.


Pour améliorer la perception tactile : « Kim toucher »

Une autre manière de l’utiliser serait les yeux fermés : il faut alors deviner de quelle activité il s’agit sur chaque carré de tissu, d’essayer de manipuler toujours les yeux fermés,… Un vrai travail autour des sensations tactiles, pour se recentrer sur son vécu corporel et se décentrer de l’appui du regard.


Pour un travail spécifique des coordinations bi-manuelles

Tout comme pour l’habillage, il est possible d’envisager ce tapis comme un outil permettant la manipulation coordonnée des deux mains, soit dans un travail en symétrie (les deux mains travaillent de la même manière), soit dans un travail asymétriques où la main non-dominante reste en soutien/maintien/appui, soit dans un travail de coopération (chaque main à une action différente).


Laissez place à votre imagination et à vos capacités d’adaptation ! Et n’hésitez pas à laisser un commentaire avec d’autres idées si vous en avez !