6 idées pour utiliser des bandeaux de chevilles

Il semblerait que l’article sur les sachets lestés vous ait plus… Alors on recommence cette fois-ci avec les bandeaux de chevilles !

Les propositions ci-dessous ne sont que des petits guides pour vous donner des idées. N’hésitez pas à les modifier, les adapter, vous en inspirez pour finalement créer une activité qui vous correspond !


Lors d’un parcours

Là encore, le parcours est l’idée d’activité pratique, adaptable et créative qui convient ! Que ce soit un parcours avec différentes propositions de marches, d’équilibres, de mises en forme corporelles, de passage au sol, … avec des obstacles ludiques et colorés, contrastants, de difficultés diverses… Vous pouvez alors proposer à votre patient de le traverser sans bandeaux lestés, puis avec les deux, puis un de chaque côté par exemple en proposant de verbaliser les ressentis à chaque fois évidemment pour qu’une conscience corporelle plus fine émerge…

Petit plus : les bandeaux sont repositionnables en recto comme en verso, donc il est possible d’ajouter une dimension autour des connaissances droite/gauche !


Jeux de positions, de postures

Les bandeaux de chevilles peuvent également être utilisés dans des activités plus statiques : des propositions d’équilibres ou encore des positions de « yoga ». Le principe est le même que pour le parcours : verbaliser les différents ressentis que ce soit avec les bandeaux ou non. La prise de conscience est vraiment axée sur le bas du corps, sur les appuis dans le sol, l’ancrage…


Assis au bureau

La troisième idée d’utilisation consiste à adopter les bandeaux de chevilles lestées dans des moments à table ou au bureau. Cette fois-ci, l’entrée sensorielle au niveau du bas du corps vient poser et renforcer la sensation d’appuis dans le sol pour améliorer la disponibilité lors de l’activité proposée. En effet, l’effet proprioceptif vient ici favoriser la concentration : le patient n’est plus parasité par ce besoin impérieux de sentir son corps en mouvement. il est plus attentif à ce qui se passe au niveau de ses mains, de ses yeux, de l’exploration au niveau de la table.


Lors d’un jeu avec un gros ballon  

Là encore, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres… A vous de l’adapter ! Il n’est en tout cas pas rare d’avoir dans nos bureaux de gros ballon gonflé (type swiss ball) sur lequel il est possible de travailler des bercements, des équilibres/déséquilibres, des échanges, … Et pourquoi ne pas proposer ces bandeaux aux chevilles lors de moments de bercements justement ? Le poids lesté peut aider les patients à sentir dans leur corps l’importance de l’impulsion (qu’elle soit avant ou arrière d’ailleurs), là où souvent la crainte les paralyse ; peut leur éviter de se laisser glisser au sol et donc travailler toutes les notions autour du tonus actif…


Jeu d’asymétrie

Qui dit paire de bandeaux lestés ne veut pas dire qu’ils doivent être utilisés systématiquement en même temps ! Il est tout à fait possible de les dissocier, en proposant ainsi des expériences asymétriques dans le corps. Cela peut être utile pour un travail de dissociation entre la droite et la gauche notamment.


Installés aux poignets

Et finalement, les bandeaux lestés peuvent même être détournés de leur « fonction » première, en les proposant aux poignets par exemple. Cela peut être dans des jeux dynamiques d’échanges, de lancers, d’adresse, … Ou même dans des activités plus précises de motricité fine…


Laissez place à votre imagination et à vos capacités d’adaptation ! Et n’hésitez pas à laisser un commentaire avec d’autres idées si vous en avez !