Notre matériel est-il « clean »?

Vaste sujet de réflexion en ce début d’année 2020…

Dans le contexte écologique actuel, nous ne pouvons plus ignorer la présence, même en faibles quantités, d’un nombre incalculable de polluants chimiques. Nous baignons au quotidien dans un cocktail de substances néfastes (alimentation, cosmétiques, meubles, produits ménagers…) pour notre santé et notre planète.

Alors dans un souci de protection de nos patients face à certaines substances chimiques et dans le but de préserver l’environnement, faisons un tour d’horizon de la production et de la fabrication de nos jeux, matériels et autres outils professionnels pour connaître les dangers et comprendre comment les éviter.


Les produits nocifs dont il faut se méfier :

Attention, voici la partie avec des mots horriblement imprononçables couplée à une sensation de « protégeons nous dans un bunker pour toujours ».

Ce n’est pas le paragraphe le plus glamour, bien au contraire ; mais il est nécessaire pour comprendre quels comportements adoptés pour éviter tous ces « gros mots chimiques » qui nous entourent.

Donc, sans détour, une petite liste non-exhaustive des substances que l’on peut retrouver partout :

– Les phtalates : composants chimiques utilisés pour assouplir le plastique (très présents dans les jouets gonflables par exemple). Depuis 1999, ils sont en partie interdits par l’Union Européenne dans des produits destinés aux enfants de moins de trois ans.  

– Le Bisphénol A (BPA) : Perturbateur hormonal utilisé dans certains jouets en polycarbonate (manette de jeux vidéo, tapis de mousse coloré, toupies en plastique par exemple)

– Les métaux lourds : le plomb, le mercure, l’arsenic, le cadmium, le baryum, le brome, le chrome, le sélénium, etc. sont des produits toxiques responsables de maladies du type encéphalopathies, anémies et saturnisme et sont présents dans certaines peintures notamment. (nombreux blocs de construction, figurines et bijoux de couleurs par exemple)

– Le formaldéhyde ou formol : composé organique cancérigène que l’on trouve dans les vernis des jouets en bois. Il est aussi mis en cause dans le développement de l’asthme et des allergies.

– Les parfums de synthèse : utilisés pour masquer l’odeur de toutes ces substances et/ou utilisés pour développer les sens des enfants, les parfums sont allergènes. Ils peuvent être à l’origine de fièvres, d’asthme et de dermatites.

Les nonylphénols éthoxylates : perturbateurs endocriniens, on les retrouve dans les textiles notamment. Le danger actuellement connu n’est pas leur contact direct, mais le fait qu’au lavage ces produits chimiques se retrouvent indéniablement dans la nature et polluent insidieusement tout ce que l’on mange, ce que l’on boit…


A quels labels se fier ?

Heureusement pour nous, il existe des normes et des labels qui nous permettent de connaître la composition du matériel, et ainsi privilégier les produits à faible impact écologique et sanitaire.

Un label c’est tout simplement une « étiquette apposée sur un produit destiné à la vente, pour en certifier l’origine, en garantir la qualité et la conformité avec les normes de fabrication. » (Larousse )

Là où ça se corse : tous les labels ne sont pas aussi stricts, et certains sont malheureusement soumis aux lobbies industriels. Il n’existe donc pas de label général qui garantisse des jeux et jouets éthiques, écologiques et sains. Le mieux reste encore de se fier à des labels indépendants.

  • Pour les jouets écologiques :

– NF Environnement : certification écologique officielle française créer en 1991. Elle permet de distinguer des produits ou services plus respectueux de l’environnement que les équivalents classiques

Ecolabel européen : certification écologique européenne officielle. Ce label est décerné aux produits et emballages qui ne dégradent pas l’environnement.

  • Pour les jouets en bois :

-FSC :  écolabel qui assure la gestion durable des forêts

PEFC : écolabel assurant l’amélioration continue de la gestion forestière

  • Pour les jouets en tissus :

-GOTS :  ce label garantit qu’au moins 70% des fibres sont bio et apporte d’autres garanties environnementales et sociales

-Oeko Tex : label qui contrôle les substances nocives des produits textiles.

  • Pour la sécurité :

Marquage « CE » :  respect de  la législation en vigueur du marché européen. (Ce n’est cependant qu’une déclaration du fabricant.)

GS (« Geprüfte Sicherheit » ou sécurité testée) : certification allemande, comme pour le marquage CE, avec parfois des critères supplémentaires, propres à la réglementation allemande.

  • Pour la qualité générale :

– Spiel Gut :  label allemand qui fait tester les jouets par un groupe de pédagogues, psychologues, médecins, techniciens,…


Comment éviter de se faire polluer ? Quelques conseils :

Maintenant qu’on a déblayer la jungle des substances chimiques et des labels existants, que pouvons-nous faire concrètement ?

  • Privilégiez des matériaux naturels (coton bio, bois brut, peinture naturelle, etc.), avec des labels écologiques
  • Évitez le PVC (contient du chlore et des phtalates) et le bois contreplaqué (contient du formaldéhyde)
  • Évitez les jouets parfumés
  • Évitez les tissus techniques ou traités (ultra-absorbants, imperméables, anti-tâches, anti-UV, anti-acariens, etc.). Certains cachent même des nanoparticules !
  • Vérifiez que les jouets sont résistants à la sueur et à la salive
  • Privilégiez la qualité plutôt que la quantité, achetez des jouets solides
  • Choisissez des jeux adaptés aux centres d’intérêt de l’enfant et à son âge
  • Privilégiez les jouets fabriqués en Europe
  • Aérez les jeux avant de les utiliser pour évacuer les solvants; lavez les nouveaux textiles
  • Testez le jouet vous-même pour vérifier que certaines parties ne se détachent pas et qu’elles ne pourront pas être avalées.
  • Choisissez des labels indépendants (comme Spiel Gut par exemple)

Et la Bobine Sensorielle dans tout ça ?

Les produits de la boutique sont fabriqués sans aucun additif chimique. Les textiles sont tous certifiés GOTS pour éviter tout contact avec des polluants et sont lavés avec une lessive naturelle avant d’être transformés.

S’il y a du plastique, du bois, du métal ou d’autres matières non textiles dans les produits, ils sont tous choisi avec soin pour respecter l’engagement écologique de la marque.

Vous pouvez donc faire confiance à la Bobine Sensorielle pour vous proposer du matériel rééducatif ou thérapeutique « clean », sans polluant nocif et non-désirable !


Si vous souhaitez aller plus loin :

Pour un intérieur plus sain pour les bébés

Liste de labels écologiques

Les effets néfastes des polluants chimiques